Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

lundi 28 novembre 2016

Note : Si un prochain livre se fait, et cela pas avant de nouvelles et longues immersions en forêt, "Moi l'Un" serait un titre vraiment bien. Car oui le moi est vraiment l'Un quand on a bien compris l'illusion, mais aussi la véritable nature du moi. Et puis cela ferait bondir sur leur chaise (ou dans mes cellules), les esprits de division ;)
Au début, la nature du moi est comprise comme l'ego, et cela est normal. C'est le premier processus de compréhension, d’identification. Dans la spiritualité, on est amené à ce moi-je/mental (ego) source de tout conflit. C'est la première étape, la première marche. Ensuite avec le temps ce qui est compris n'a plus besoin d'être répété. On ne voit plus l'ego partout, on cesse de le critiquer (de se critiquer). L'ego est Dieu. Dieu est soi-même. L'ego est une création utile, évolutive, juste, parfaite en "temps et en heure". Cela a son intérêt sur l'échelle, comme un palier.
À part ça l'ego c'est comme une fleur qui pousse, un nuage qui passe, une herbe dans le jardin, un oiseau sur la branche. Tout va bien. C'est rien et à la fois tout. L'ego c'est "moi" point final. Tant qu'on a un problème avec ce moi, alors on rejette l'ego, on rejette le corps, on rejette la matière (voir le livre Accroche-toi et sors de la mort). On est dans la dualité/division. Un plan de la Séparation. Et qui est ce moi ? C'est Dieu. Donc qu'est-ce que l'ego, qu'est-ce que le corps, le brin d'herbe, la mouche, l'oiseau, le nuage ? Encore Dieu. Alors oui Moi l'Un est un titre superbe. Il redonne tout sa splendeur divine en ce qui dans la création, n'a jamais été autant rejeté, autant banni (religion, esprit religieux/divisé, ou croyant de l'Absolu/masculin : voir encore le livre). Moi l'Un c'est redonner toute sa nature divine à la création la plus persécutée qui soit. Persécutée par l'obscurité en soi, créant guerre et conflit. L'humain ne faisant que se battre contre Dieu, n’acceptant pas sa Lumière, sa vraie nature, ne sachant et ne pouvant pas la voir, dans tout ce qui est.
Et l'on ne peut se réaliser, si l'on a pas illuminé le moi (Accroche-toi et sors de la mort).
Pourquoi l'Un ? Pourquoi Dieu l'Un ? Encore une fois parce qu'il n'y aucune division, aucune séparation. Dieu est le Tout, un seul et même ensemble. L'Un est le nom de Dieu unifié, universel. L'Un est le véritable nom. Moi est le véritable nom.
Dieu dit moi, il n'y a aucun problème. Quand quelqu'un parle, Dieu le fait. Quand Dieu parle, c'est le moi qui le fait. Quand quelqu'un parle, je me vois le faire. Quand je regarde un nuage, une fleur, un oiseau, ou encore un brin d'herbe, je me vois, moi le moi ou moi l'Un : Dieu. Même si l'on dit qu'il n'y a plus de moi, que l'individuel doit être abandonné, qu'il est transitoire, illusoire, cela n'est valable que pour le moi séparé, divisé, duel, pas pour le moi universel qui est éternel. Puisque Dieu, partout toujours, existera dans un être.
Toutes les formes de moi, sont toutes l'Un qui s'exprime, l'Océan. Tout cela peut être l'illusion comme tout cela est la réalité divine, parce que c'est la même chose. L'illusion est la manifestation de Dieu. Voir Dieu dans l'illusion c'est avoir tout compris. Ainsi il n'y a plus de problème avec ce qui est en train d'être vécu, et dans quoi c'est vécu.
Ce moi, partout toujours, c'est l'Un.
Moi l'Un c'est savoir que qui s'exprime ou se manifeste est Dieu, et d'être joyeux de cette seule souveraineté.
Moi l'Un parce qu'on est immortel.