Tout est soi-même, tout est un       
(Spiritualité, ésotérisme, alchimie, conscience, éveil, non-dualité, unité, l'Un)       

dimanche 29 mai 2016

Au-delà de la solitude, au-delà de la tristesse, du manque affectif, au-delà de tout ça, il convient de descendre profondément, pour trouver dans le rien absolu le Tout définitif, le centre/coeur égal pour toutes choses, qui est le point d'appui le plus fort qui soit. Par l'observation, l'apprentissage, le mental doit être discipliné et laisser place.

Le renoncement ce n'est pas être sans amour. C'est peut-être quand on n'est pas dans le renoncement qu'on n'est pas dans le vrai amour. Le vrai renoncement (sans rien rejeter ni diviser) est atteint par le pur amour, ce point central. Et celui qui n'attend rien, qui est sans désir, sans répulsion, sans besoin, est en définitif dans le pur amour, si cet amour est égal et illimité pour toute chose en étant établi depuis le centre/coeur.

Mais on ne peut rien prévoir, rien pouvoir renoncer, si l'univers n'est pas d'accord. L'égo ne décide rien, jamais, n'a aucun pouvoir sur ce qui doit arriver ou pas. Et tout venant pour une bonne raison, on ne peut que renoncer à vouloir autre chose, autrement, on ne peut qu'accepter. C'est cela qui est amour. Quand tout ce qui vient est pris et accueilli dans le coeur (unité) non plus le mental (division - souffrance). Alors de cette façon, les choses viennent comme le passage apaisant d'une rivière claire et douce à travers le corps, car on a tout lâché, et abandonné tout ce qui n'était pas vérité.

Le seul espoir est en soi. La force intérieure. Le Coeur.
C'est le mental qui doit être renoncé (le grand perturbateur/agitateur, l'illusionniste, créateur/projecteur du faux), et ses penchants nuisibles.
On veillera à ses pensées, son bien-être, et son alimentation.
La vérité/réalité est toujours pure.

mercredi 25 mai 2016

Phrase émise depuis la pure souffrance :
"Nos corps sont les prisons de nos âmes".
Phrase émise depuis la pure conscience :
"Les corps sont d'infimes parcelles de l'Âme".

mercredi 18 mai 2016

Le soleil est l'aliment n°1, directement. Car même ce qui est le plus bénéfique dans tous les aliments que l'on puisse manger, est le soleil lui-même, qu'ils ont pu synthétiser.
Les êtres vivants à l'intérieur sont en général mal nourris, à part s'ils méditent le plus clair de leur temps (le mot "clair" voulant dire ici avec un mental pur : libéré du passé, de l'agitation, et de la dualité), ou qu'ils mangent des aliments contenant beaucoup de soleil.
L'humain doit réapprendre à manger le soleil, avec les yeux, le nez, la bouche, le cœur, le corps, le plus souvent possible, mais aussi les aliments qui ont le plus de soleil en eux.
On peut aussi se nourrir de nature, de la végétation, des arbres, avec les yeux.

vendredi 6 mai 2016

Ne pas chercher à faire monter ses énergies, à vouloir l'ascension, si l'on n'est pas solidement et durablement ancré, enraciné, sous peine d'infliger de graves souffrances à son corps. Car il y aurait alors décorporation, désincarnation.
S'ancrer c'est (s')accepter et être en amour avec la/sa matière, son corps, son incarnation, avec son passé, tout ce que l'on a été et vécu. Être en paix et en amour avec la Terre, et la création. Alors, c'est en donnant comme cela du "poids" à son corps, que l'on peut monter sans risque. Et les choses se font toutes seules.
Le vouloir ne provient que du mental, et ce n'est que l'esprit qui monte, on se divise. D'abord le bas, régler les problèmes/manques en bas, sinon c'est la chute et plus de problèmes encore.

mercredi 4 mai 2016

Partout, toujours et en tout, on ne peut voir que son propre reflet.